Quels sont les avantages et les inconvénients du financement direct ?

À ne pas manquer

Prélèvement B2B DGFIP : à quoi correspond ce paiement ?

Aujourd'hui, tous les paiements d'impôts et de taxes se font via un compte bancaire. C'est un transfert effectué directement...

Crédit Agricole : comment accéder à votre compte lefil.com ?

Pour les clients d’une banque, il est important de pouvoir accéder facilement et rapidement à son compte. Pour répondre...

Organisme de financement : en quoi ça consiste ?

Pour financer la création d'une entreprise ou le lancement de tout projet professionnel, les professionnels peuvent recourir à deux...

Comment booster un e-commerce avec le marketing ?

Marketing et e-commerce vont souvent de pair et c’est ce qui les rend tout aussi important l’un pour l’autre....

Qu’est-ce que le financement professionnel ?

Parmi les problématiques récurrentes qui reviennent lors de la création ou de la vie sociale de l’entreprise, le financement...

Il arrive parfois que la capacité financière d’une entreprise ne suffit pas l’ensemble de ses besoins. Dans ce cas, elle fait appel à un financement étranger, en général, des banques ou des organismes emprunteurs. Toutefois, une autre modalité est en train de connaître un énorme succès, notamment pour les grandes et les moyennes entreprises : le financement direct. Si vous voulez apprendre davantage sur le financement direct et les modalités de financement pour les entreprises a besoin de financement, cet article est fait pour vous.

Les types de financements : direct et indirect

Le contact direct entre un emprunteur et un prêteur est dit : financement direct. Cette opération permet un financement instantané. C’est une forme qui ne nécessite pas d’intermédiaire bancaire.

Le financement direct présente beaucoup d’avantages, notamment pour les détenteurs d’argent qui n’ont pas une grande expérience dans le domaine de l’investissement. De cette manière-là, ils peuvent très vite trouver des personnes prêtes à investir. D’un autre côté, cette méthode donne l’occasion aux porteurs de projets, de financer leurs investissements.

Comme vous le savez, la démarche classique pour obtenir des fonds pour son investissement se fait via des instruments financiers qui s’accompagnent avec des documents juridiques. Alors, en quoi consiste exactement le financement direct ? Quels sont ses avantages ? Quels sont ses inconvénients ? C’est ce que nous allons découvrir tout de suite.

Qu’est-ce que le financement direct ?

Pour comprendre le « financement direct », venons d’abord jeter un coup d’œil sur le financement « indirect ». En fait, on parle de financement indirect, lorsqu’on passe par un intermédiaire pour l’obtention des fonds pour son investissement. En général, l’organisme emprunteur est une banque.

L’atout principal du financement direct, c’est que l’entreprise en question conserve la répartition de son capital social tel qu’il est. C’est le cas notamment des entreprises familiales où les membres préfèrent obtenir un emprunt, plutôt que d’avoir de nouveaux investisseurs. Par contre, cette opération entraîne une dépendance financière.

D’un autre côté, on a le financement direct qui consiste à obtenir des ressources directement auprès des marchés financiers. Une entreprise va lancer de nouvelles actions sur le marché dans le but d’avoir des fonds pour combler ses besoins.

La désintermédiation (le passage du financement direct au financement indirect), permet aux sociétés d’accéder plus facilement aux marchés financiers.

Bon à savoir : sur le plan économique, le passé d’une économie basée sur les crédits bancaires, à une économie basée sur les marchés financiers est dit : la désintermédiation financière.

Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Aujourd’hui, le financement direct est une modalité, mais en réalité, il faut dire que l’Homme s’est toujours fait aider par son entourage pour le financement de ses activités économiques. Ci-dessous, dans le détail, les avantages et les inconvénients du financement direct :

Quels sont les avantages du financement direct ?

Le financement direct propose beaucoup d’avantages aux investisseurs. Cette nouvelle alternative a déjà été adoptée par de nombreuses entreprises.

Voici une liste qui présente ses principaux avantages :

  • Le financement direct s’accompagne avec des taux d’intérêts bas ;
  • Sa procédure est simple, facile, rapide et présente une grande agilité et flexibilité ;
  • Cette option s’offre pour tous les types de sociétés ;
  • Les fonds obtenus par le financement direct peuvent être utilisés vers les priorités de l’investisseur.

Mais le plus grand avantage du financement direct, c’est qu’il se fait sans intermédiaire. Donc, il est possible de se tourner vers ce genre de financement, pour n’importe quel type de projet.

Quels sont les inconvénients du financement direct ?

Bien entendu, aucune modalité n’est parfaite. C’est pourquoi, le financement direct présente également des inconvénients.

Premièrement, comme il n’y pas de mécanisme de contrôle dans ce type de financement, les risques pour l’emprunteur sont élevés. Il est donc, très important de vérifier ses contrats (pas de clauses abusives, contrats équitables, signatures…).

PS : le financement direct est réservé pour les grandes et moyennes entreprises car il provoque la dilution du capital.

Comment se fait le financement direct ?

Lorsqu’un investisseur a besoin de financement, il émet sur le marché, des actions qui seront par la suite achetées par des détenteurs d’argent.

Donc, il se tourne vers le marché financier et propose des valeurs mobilières de placements sous forme d’obligations et d’actions.

On parle de marché financier primaire lorsque l’agent émet de nouveaux titres pour la première fois (marché du neuf). Si les valeurs sont déjà émises sur le marché, on parle de marché financier secondaire (marché de l’occasion).

En revanche, vu le grand risque représenté par ce genre d’investissement, les banques et les IFS mettent aujourd’hui, en place, plusieurs produits financiers, comme les Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) ou la Société d’investissement à capital variable (SICAV) ou alors les Fonds communs de placement (FCP).

Ces produits sont en réalité des portefeuilles composés de plusieurs parts variables d’obligations et d’actions.

C’est une nouvelle forme d’intermédiation entre le marché financier et les emprunteurs.

Dans ce cas, ce sont les banques qui achètent les titres des entreprises, émises sur le marché primaire.

C’est au niveau du marché boursier que tous les échanges de titres se font.

Mais attention, ces produits financiers ne sont pas sans risques. La volatilité de leur cours qui dépend de l’offre et la demande en est un exemple.

Pour récapituler

Lorsqu’une société se trouve dans une situation économique difficile, elle peut, soit se tourner vers le financement indirect (système bancaire), ou vers le financement direct (marché financier).

Dans un financement indirect, ce sont les banques qui prêtent des fonds pour les entreprises a besoin de financement. Notons que les IFS et les banques demandent, en général, un versement d’intérêts.

Par contre, dans le financement direct, les sociétés qui ont besoin de financement se tournent vers le public en mettant des obligations ou des actions sur le marché.

Vu le coût intéressant de cette modalité, de plus en plus de sociétés se tournent vers le financement direct.

Mais bien que l’intermédiation bancaire perd sa popularité, elle reste, toutefois, la seule option pour les petites entreprises ou les ménages.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Qu’est-ce que le financement professionnel ?

Parmi les problématiques récurrentes qui reviennent lors de la création ou de la vie sociale de l’entreprise, le financement...

Logiciel de finance : fonctionnement et utilité

Actuellement, dans le monde professionnel, les tableurs Excel ne suffisent plus pour donner de la visibilité aux entreprises sur l'état de leurs finances. Et...

La loi de finances : comment est-elle mise en place ?

Faisant partie des lois les plus importantes pour le système financier des pays, la loi de finances est votée chaque année pour fixer les...

Viager immobilier : quels sont les différents calculs ?

Dans le domaine de l’immobilier, il n’est pas rare d’entendre parler du viager immobilier. C’est une vente d’un bien immobilier particulière qui demande la...

Prélèvement B2B DGFIP : à quoi correspond ce paiement ?

Aujourd'hui, tous les paiements d'impôts et de taxes se font via un compte bancaire. C'est un transfert effectué directement à la Direction Générale des...

Plus d'articles