Qu’est-ce qu’un financement structuré ?

À ne pas manquer

Prélèvement B2B DGFIP : à quoi correspond ce paiement ?

Aujourd'hui, tous les paiements d'impôts et de taxes se font via un compte bancaire. C'est un transfert effectué directement...

Crédit Agricole : comment accéder à votre compte lefil.com ?

Pour les clients d’une banque, il est important de pouvoir accéder facilement et rapidement à son compte. Pour répondre...

Comment booster un e-commerce avec le marketing ?

Marketing et e-commerce vont souvent de pair et c’est ce qui les rend tout aussi important l’un pour l’autre....

Organisme de financement : en quoi ça consiste ?

Pour financer la création d'une entreprise ou le lancement de tout projet professionnel, les professionnels peuvent recourir à deux...

Qu’est-ce que le financement professionnel ?

Parmi les problématiques récurrentes qui reviennent lors de la création ou de la vie sociale de l’entreprise, le financement...

Le financement structuré consiste à regrouper des actifs, puis de les vendre aux investisseurs sous forme de titres financiers. Il est considéré comme un outil de transfert du risque de crédit. Actuellement, la titrisation est l’outil le plus utilisé dans le financement structuré. Notez qu’avant la crise des subprimes de 2008, les volumes d’émissions structurés se sont grandement emballés.

Alors, qu’est-ce qu’un financement structuré ? Quels sont ses principes de base ? Quels sont les principaux acteurs du financement structuré ? Découvrons ceci tout de suite !

Qu’est-ce qu’un financement structuré ?

Le financement structuré est un type de financement basé sur les activités destinées à offrir un financement adapté aux différents acteurs économiques, tout en limitant l’exposition aux risques, notamment grâce aux crédits complexes structurés. Pour cela, le financement structuré s’appuie sur plusieurs techniques comme la titrisation.

Celle-ci consiste à transformer les crédits à la consommation et les crédits immobiliers en titres financiers. En d’autres termes, il s’agit de transformer des actifs peu liquides en obligations. Ces derniers sont alors vendus sous forme de « SPV » ou Special Purpose Vehicle, isolés du risque de défaut de l’institution.

La différence réside dans le fait que via la restructuration, les instruments structurés limitent le risque en mettant en place une certaine exposition avec différentes couches. Ce découpage est requis, car le découpage de chaque élément séparément peut être très difficile à évaluer.

Les principes de base du financement structuré

Selon l’Autorité des Marchés Financiers ou l’AMF, le financement structuré est déterminé par 3 principales caractéristiques :

  • Une émission de dette ;
  • Un pool d’actifs ;
  • Un passif structuré en tranches.

Bon à savoir : le mot « tranching » en finance signifie que les dettes sont basées sur un portefeuille de créances. Elles seront donc revendues en différentes portions et chacune d’entre elles présente différentes caractéristiques de risque. De plus, elles ont des rendements spécifiques différents. En général, on utilise 3 à 4 tranches/émissions, mais ce n’est pas une règle, car certaines opérations ont connu un tranching avec une centaine de tranches.

En fait, la structuration d’une dette est obtenue grâce à une technique particulière. On a recours à la subordination qui permet de déterminer différentes catégories d’investisseurs. Premièrement, on a les investisseurs les plus exposés. Ce sont les investisseurs qui se trouvent sur la tranche equity. Celle-ci va absorber la plus grande partie des risques de défaut comme le non remboursement des crédits (les spécialistes estiment que cette tranche est la plus lucrative, c’est pour cela qu’elle est conservée par les arrangeurs).

Ensuite, nous avons les investisseurs situés dans la tranche mezzanine, qui est la moins risquée de toutes.
Enfin, nous avons la tranche dite senior, qui est la plus sécurisée. En effet, elle présente 80 à 90 % des ressources contre 20 % pour la précédente.

Les agences de rating notent par la suite les différentes tranches du financement structuré, selon une hiérarchie précise (la meilleure note est AAA).

Quels sont les principaux acteurs du financement structuré ?

On se tourne vers le financement structuré, notamment lors des grosses dettes. La complexité de ces dettes implique l’intervention de différents acteurs parmi lesquels il est possible de citer :

  • Les arrangeurs : ils sont chargés de créer une opération et de mettre en place le tranching. Généralement, les arrangeurs sont des banques qui lancent ce genre d’opération ;
  • Le service : celui-ci s’occupe plutôt de la gestion et du suivi des actifs du pool, y compris le recouvrement des créances ;
  • L’agence de rating : il se charge de noter et d’évaluer les risques de crédit ;
  • Le dépositaire : ce dernier se charge de rémunérer l’investisseur et s’occupe de la documentation.

Quelles sont les entreprises qui optent pour le financement structuré ?

Le financement structuré intéresse trois entreprises : celles qui sont intensives en capital, les entreprises innovantes et les entreprises à très forte croissance.

En effet, le premier type d’entreprise, à savoir celle qui nécessite un capital important, est en recherche perpétuelle de financement. On parle des entreprises de production, de logistique, de services, de télécom ou celle qui travaille dans le domaine de l’énergie.

Les entreprises innovantes cherchent à optimiser l’expérience du client et à améliorer ses ressources. Elles nécessiteront donc des solutions rapides, innovantes et intelligentes, et bien entendu, tout cela demande un bon financement.

Enfin, les entreprises à forte croissance requièrent de la liquidité, mais une seule banque ne pourra jamais satisfaire tous les besoins, c’est pourquoi on se tourne vers le financement structuré (généralement proposé par une entreprise indépendante).

Quels sont les avantages du financement structuré ?

Le financement structuré offre des avantages financiers, mais aussi opérationnels. En effet, les mérites de l’outsourcing sont toujours valables. Les organisations et les sociétés qui se tournent vers le financement structuré évitent la mobilisation du cash et bénéficient d’un étalement de charges sur toute la durée de la location. Mieux encore, il est possible de faire correspondre les différentes échéances avec la saisonnalité, la montée en charge, les revenus, etc.

Enfin, avec un financement structuré, il est possible d’avoir accès à différentes sources de financement, ce qui permet de contrôler les variations des taux d’intérêts.

Les sociétés qui se basent sur le financement structuré peuvent externaliser la gestion des actifs et des factures. Ainsi, tous les surcoûts sont regroupés dans un seul et unique contrat, ce qui facilite encore plus la gestion et permet un meilleur pilotage des coûts.

Quand opter pour un financement structuré ?

Les entreprises segmentent leurs différents modes de financement pour réussir la gestion et le contrôle des charges et des dettes.
Cette méthode permet aux entreprises de faire appel aux banques pour obtenir des fonds de roulement.

Par contre, il faut faire attention lorsqu’on fait appel à une banque pour financer son entreprise, car le banquier aura, finalement, un impact sur la gestion de l’entreprise, alors que les sociétés de leasing ne pourront, en aucun cas, avoir une influence quelconque sur les décisions prises par les gestionnaires de l’entreprise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Qu’est-ce que le financement professionnel ?

Parmi les problématiques récurrentes qui reviennent lors de la création ou de la vie sociale de l’entreprise, le financement...

Logiciel de finance : fonctionnement et utilité

Actuellement, dans le monde professionnel, les tableurs Excel ne suffisent plus pour donner de la visibilité aux entreprises sur l'état de leurs finances. Et...

La loi de finances : comment est-elle mise en place ?

Faisant partie des lois les plus importantes pour le système financier des pays, la loi de finances est votée chaque année pour fixer les...

Viager immobilier : quels sont les différents calculs ?

Dans le domaine de l’immobilier, il n’est pas rare d’entendre parler du viager immobilier. C’est une vente d’un bien immobilier particulière qui demande la...

Prélèvement B2B DGFIP : à quoi correspond ce paiement ?

Aujourd'hui, tous les paiements d'impôts et de taxes se font via un compte bancaire. C'est un transfert effectué directement à la Direction Générale des...

Plus d'articles